Suis-je secrètement timide ?

les personnes qui ont la phobies du monde phobies social anxiété

Suis-je une personne Timide ou ai-je secrètement la phobie sociale ?

Dans cette chronique, nous allons voir que la timidité et la phobie sociale  “se cachent” partout. Vous connaissez peut-être des personnes timides ou, l’êtes vous peut-être vous même…

D’où vient la timidité ? Qu’elle est la frontière entre timidité et phobie sociale ? Que ressentent les personnes timides ? Socialement, comment sont-elles acceptées… Nous allons en apprendre plus sur cette anxiété sociale.

Ce que les timides connaissent bien :

Les timides, pour de bonnes ou de mauvaises raisons, ont l’impression que les autres les scrutent et les jugent.

Avez-vous la peur d’avoir un comportement ou des paroles ridicules ?

Parce qu’il y a cette envie folle de fuir et de s’échapper, tout devient prétexte à abréger les situations déstabilisantes et nouvelles.

Par exemple :

  • Passer une épreuve
  • Être au centre de l’attention
  • Devoir se présenter en public ou même parler à un inconnu.

Peut-être est-ce la peur de faire l’objet de critiques, moqueries, mise à l’écart des autres qui vous guette ? C’est en tout cas, ce que ressentent les personnes timides ou souffrantes de phobie sociale. 

Mais alors, qui va ressentir cette émotion de timidité ou de phobie sociale ?

La réponse est simple, presque tout le monde peut être frappé par cette sensation de gêne un jour ou l’autre dans sa vie. 

Environ 50% des personnes s’estiment timides.

 

Heureusement, la timidité n’est évidemment pas une maladie, mais peut tout de même devenir chronique et représenter une gêne lorsqu’elle devient phobique…

Entre 3 et 13 % des personnes s’estiment souffrir de phobie sociale.

La frontière est parfois mince entre timidité et phobie sociale mais le ressenti est différent.

La société et la timidité :

En règle générale, les timides sont appréciés de leurs proches. On les trouve sympathiques, serviables, et ne savent pas souvent dire non. Ils savent écouter, laisser parler les autres et sont soucieux de ne pas blesser ou vexer…

D’ailleurs, la plupart des personnes réservées, ont peur de déplaire aux autres. Ils ne prennent pas facilement l’initiative d’aller vers les autres. En revanche, ils seront ravis si vous faites le premier pas. 

Socialement, la timidité est plus acceptée chez les femmes que chez les hommes.
Les parents de petits garçons timides les poussent à s’affirmer :”Soit un homme mon fils !” Alors qu’ils la tolèrent mieux chez les petites filles : “Oh, elle rougit c’est charmant !” (Bien sûr, tout cela est une caricature.)

Professionnellement, avoir la phobie sociale ou une personnalité timide peut parfois être un atout dans certains métiers .( CF: blog de Quentin un ancien phobique social.)

 

Cependant, il y a des inconvénients à être timide pour les hommes comme pour les femmes.
En amour par exemple, le timide est plus souvent “choisi qu’il ne choisit.” Au travail, il obtiendra une promotion si on pense à lui en accorder une. Il n’osera pas en faire la demande.

Ne pas oser dire non, devient parfois problématique pour les personnes timides…

Ne pas oser dire non , donner sont avis. coaching Tours 37000 indre et loire

D'où vient la timidité et la phobie sociale?

Cette anxiété sociale est-elle innée ou l’a t-on acquise ? La question à toujours été au coeur des études psychologiques et scientifiques. 

En effet, est-ce dans les gènes, transmis pendant la grossesse, l’enfance ou encore au cours de la vie ?

La réponse est très certainement un peu de tout cela… 

Toutefois, la responsabilité d’une timidité ou d’une phobie sociale dite “innée” ou “transmise” avant la naissance (si elle existe), est plus difficilement atténuable.

En revanche, pour ce qui est de la responsabilité dite “acquise”, l’éducation et les conditions dans lesquelles on va s’épanouir peuvent être adaptées… 

Par exemple, les paroles blessantes, humiliantes, dévalorisantes d’où qu’elles viennent (parents, enseignants, familles, autres enfants, adultes…) ont des répercutions négatives et peuvent être travaillées.

 

Timidité les mots dur des autres parents rabaissement humiliation Tu n'y arriveras pas! manque de confiance

Phobie sociale, timidité, quand cela devient maladive !

  • Ressentez-vous des émotions plus violentes ? En effet, ce qui était à l’origine de l’inconfort est devenu aujourd’hui de la panique ?
  • Renoncez-vous à beaucoup de situations nouvelles pour ne pas devoir les affronter ?
  • De plus, vous arrive t-il de consommer de l’alcool pour diminuer la peur ou noyer votre honte ?
  • Ou encore, sentez-vous mal et devez-vous faire des efforts démesurés pour affronter des situations qui paraissent banales aux yeux des autres et avec les autres ?

Si cette phobie sociale devient gênante au quotidien, et qu’elle vous empêche de vivre votre vie de façon épanouissante, sachez que des solutions existent…

N’hésitez pas à lire les chroniques traitant du sujet ou à prendre contact directement avec moi. En effet, des exercices simples et adaptés à votre situation personnelle, vous amèneront des résultats rapidement.

A consulter : 

“Comment travailler sa timidité, les clés pour changer”.

“Gérer sa timidité.”

Cette chronique vous a plu ? Cliquez sur "Partager" pour en faire profiter. N'hésitez pas à laisser un commentaire et aimez cette page pour nous soutenir :)

Poster un Commentaire

avatar
  Suivre ce message  
Notifier de